Journée découverte des métiers de la vigne

Vendredi 5 avril, nous avons accueilli 8 réfugiés politiques, désireux de découvrir les différents métiers offerts par le travail de la vigne. La journée a débuté par une présentation théorique de Sophie Lauret des métiers manuels de la vigne par saison, puis, s’est poursuivie avec la découverte sur le terrain des travaux mécaniques, manuels et travaux de chai. C’était un moment d’échange, de partage de connaissances et une expérience humaine très enrichissante. Nos 8 invités avaient pour la plupart déjà travaillé dans l’agriculture, culture des mangues, du maïs, ou acquis une expérience dans la conduite de machines agricoles. Pourtant, ils étaient très intéressés et enthousiastes à l’idée d’apprendre le fonctionnement et la fabrication du vin du début jusqu’à la fin. On a d’ailleurs pu le constater sur les nombreux sourires aperçus tout au long de la journée.

D’un autre côté, nos salariés sollicités se sont montrés investis et pédagogues dans les explications données sur leur métier et le matériel utilisé. Des ateliers pratiques, comme l’initiation au pliage ou encore la reconnaissance de certains arômes grâce l’odorat ont été mis en place afin de concrétiser davantage leur apprentissage. Par ailleurs, nous avons, pour l’occasion, eu le privilège d’accueillir l’équipe du Sud ouest Bordeaux et le Journal Le Résistant. Fortement concerné par l’insertion professionnelle des réfugiés politiques de Libourne, le sous-préfet, Monsieur Hamel-Francis MEKACHERA nous a également fait l’honneur de sa présence.

Nos « apprentis » ouvriers viticoles rejoindront donc nos équipes très prochainement pour la saison printemps/été 2019. Il nous semble essentiel d’adresser nos remerciements à l’équipe du Pôle emploi, en particulier à Monsieur Jérome OLIVIER, directeur du pôle emploi de Libourne et à l’association SOS Solidarité pour leur participation, et sans qui, cette journée n’aurait pu voir le jour. Nous tenons également à remercier notre équipe de salariés sollicités, à savoir David HARTE, oenologue responsable du pôle chai, Henri COURTY, responsable du pôle mécanique et Marc-Antoine SANTRAN, chargé de maintenance de machines vinicoles, pour leur implication qui a, à l’unanimité, apporté satisfaction. « Implication » et « satisfaction », deux adjectifs qui permettent de qualifier et justifier de la réussite de cette action.

Bilan : nous serions ravis de renouveler l’expérience, afin, une nouvelle fois, de favoriser l’insertion professionnelle de personnes dans le besoin.

Retrouvez ici, l’intégralité de cette journée en vidéo.