AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS, BANTON LAURET SE DIVERSIFIE

En plus de proposer des prestations d’entretien de parcs et jardins, Banton Lauret développe un pôle environnement et a ainsi les compétences pour proposer des prestations d’accompagnement aux certifications, d’aménagements paysagers et plus précisément, de plantation d’arbres et haies champêtres.

Traditionnellement, on a l’habitude de planter des haies en bordure de jardin. Dans ce cas, elles servent essentiellement à clôturer ou protéger des regards. En effet, leurs couleurs flamboyantes qui évoluent au fil des saisons offrent un décor hors norme. Ce type de plantations est également très utilisé pour protéger les châteaux et habitations des courants d’airs.

Cependant, nous avons, pendant plus de 100 ans, oublié que les arbres et haies champêtres ont également un rôle crucial dans la construction d’une viticulture durable.

 

Voyons plutôt.

La plantation de haies champêtres : bénéfique pour notre écosystème

La plantation de ce type de végétaux présente de nombreux avantages pour l’environnement.

L’intérêt principal des haies champêtres est de créer un habitat favorable au développement de la faune et la flore. En effet, c’est un habitat privilégié qui réunit les conditions de vie nécessaires tel que le refuge, l’alimentation et la nidification. Il permet aussi de créer des espaces pollinisateurs, attributs non négligeables au vu de la disparition progressive des espèces hyménoptères, essentielles à la vie sur Terre. Cet espace offre donc un habitat à des espèces utiles à la viticulture. Il sert par exemple de refuge à certains insectes qui aident à lutter contre les vers de grappes, ou encore aux chauves-souris, prédateurs principaux des papillons de Cochylis et Eudémis.

Les haies champêtres permettent également de lutter contre la pollution des eaux. Elles permettent d’une part de diminuer voire de stopper le ruissellement et ainsi, de limiter le transfert de produits polluants vers les cours d’eau et fossés et d’autre part de diminuer l’érosion et améliorer la portance des sols. De plus, leur système racinaire joue un rôle d’épurateur en dégradant les produits phytosanitaires en profondeur.

Pour terminer, ce type de plantation sur les parcelles viticoles a également un effet brise-vent. La volatilité des produits phytosanitaires et la vitesse des vents qui peuvent parfois atteindre les 130 km/h dans notre région, lors de l’épandage, sont un des problèmes majeurs pour la pollution de l’environnement. Les haies sont donc des alliées essentielles contre la diffusion de produits polluants sur le voisinage. Cependant, son efficacité va dépendre de sa hauteur, de sa perméabilité et bien sûr de son exposition.

Quels types de plantations sont adaptées au secteur de la viticulture ?

Le choix du type d’essences déprendra de la fonction que l’on veut donner à sa haie. La diversité des espèces est primordiale, elle favorise la richesse de la faune qu’elle héberge. Préférez plutôt des types d’essences abritant des ennemis comme le figuier, l’aulne à feuille en cœur ou le sureau noir par exemple pour les cicadelles ou encore le buis, le charme commun ou le prunellier contre les acariens. Cependant, il est primordial de choisir des essences locales, appropriées au climat et au sol de votre parcelle qui permettront d’abriter des insectes acclimatés à la zone.  En Gironde, les essences buissonnantes comme le cornouiller, le troène, la bourdaine, le noisetier ou bien l’amandier sont principalement utilisées. A noter qu’il est préférable d’éviter de choisir des espèces trop proches de la famille des Vitacées, propices au développement des maladies de la vigne au niveau de la haie. Pour terminer, attention à ne pas placer la haie de façon à créer un ombrage assidu sur les rangs de vigne, ce qui accentuerait la sensibilité à l’oïdium.

Les haies champêtres présentent donc de nombreux avantages non négligeables pour les propriétés viticoles puisqu’elles peuvent être perçues comme un facteur d’équilibre et de bon fonctionnement pour notre écosystème, mais également comme un bon moyen de lutter contre certains ravageurs des cultures.

Pour plus d’informations sur nos prestations d’aménagements paysagers, veuillez contacter notre chef de pôle, Michaël Colmard par téléphone au 0623391648 ou par email à michael.colmard@banton-lauret.com.